BIM Management

 

Arthur – Gabin – Julien

sont vos interlocuteurs BIM

 

 

Le BIM : Qu’est-ce que c’est ?

BIM est le sigle anglais de Building Information Modeling, de Building Information Model, ou encore de Building Information Management. Sa transcription française ne fait pas consensus, pour plusieurs raisons : building est à la fois un verbe (construire, réaliser, exécuter, fabriquer…) et un nom (bâtiment, ouvrage, construction…) de même que le « m » qui peut désigner à la fois le modeling (modéliser, modeler, donner forme, organiser, agencer, construire une maquette, imaginer…) et le model (modèle, maquette, prototype…). Cette multiplicité de sens est exploitée par les anglophones, ce qui rend le terme pratiquement intraduisible hors de tout contexte.

Le BIM ne se limite pas aux seuls bâtiments, il concerne l’ensemble des acteurs de la construction, y compris le génie civil, les travaux publics, l’ensemble des infrastructures et des réseaux. Il ne se limite pas non plus à l’acte de construire, mais concerne l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage.

Le BIM se définit à la fois comme :

o1

Un processus de structuration, de création, de production, d’échange, d’intégration, d’analyse, de gestion, de visualisation et d’exploitation de données.

o2

Un modèle d’un ouvrage bâti (pouvant tenir dans un fichier numérique, lequel comprend toute l’information technique nécessaire à sa conception, sa construction, les opérations préalables à sa recette (intégration, essais, vérifications, certification), son entretien, ses réparations, d’éventuelles modifications ou agrandissements et sa déconstruction). Le fichier n’est pas qu’un catalogue d’objets positionnés dans l’espace ; il comprend aussi une description des relations entre objets et de leurs propriétés (par exemple : jonctions de murs, type d’ouverture ou de traversée d’un mur ou d’une dalle et ruptures de pont thermique).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le BIM : Pourquoi ?

 

Cause… 

…à effet

Le BIM facilite la faisabilité de projets conçus d’un ouvrage. Il s’agit d’un ensemble de processus, visant à orienter la mise en œuvre vers certains procédés et à faciliter la communication, l’échange et la gestion de données autour d’un projet de construction.

Lors de sa conception, l’ouvrage passe par différentes étapes. Dans le processus traditionnel, beaucoup d’informations importantes sont perdues entre chaque étape car les acteurs ne sont généralement pas les mêmes et n’utilisent pas les mêmes outils ou travaillent avec des formats de données incompatibles entre eux (CAO, DAO, tableur, traitement de texte). De plus, ces informations (dont les données géométriques de la construction) sont souvent saisies plusieurs fois par différents corps de métiers : par exemple pour un bâtiment l’électricien, le plombier, l’équipementier réseau, le chauffagiste, le bureau d’études structures, etc.

Avec le BIM, les informations sont capitalisées à chaque étape. Ainsi, l’ensemble, ou tout du moins, une bonne partie des résultats de chaque étape du processus est rassemblée dans la maquette (forme et matériaux, calculs énergétiques (chauffage, climatisation, ventilation), aérauliques, hydrauliques, électriques, radio et télécommunications, levage, emplacement des équipements, alarmes et sécurité, maintenance, etc.).

Le management de projet BIM permet tout d’abord d’interpréter les besoins du MOA et de les traduire en « usages » BIM. Ces besoins sont exprimés au travers d’un protocole BIM établi entre la MOA et la MOE. Ensuite, une convention BIM est rédigée puis signée entre les membres de la MOE et permet la mise en corrélation des acteurs du projet autour du processus BIM pour un projet, voire même une phase d’un projet de construction.

Un constat…

On estime que les informations relatives à un bâtiment sont saisies en moyenne sept fois. Ces saisies répétées sont sources d’incohérences, de retards de livraisons et d’augmentation du coût de l’ouvrage bâti, sources d’insécurité juridique (car pouvant conduire à des procès longs et coûteux). On estime à largement plus de 10 milliards d’euros le coût annuel des incohérences dans le bâtiment en France.

Envie d’en savoir davantage ? Rendez-vous sur le blog du BIM par MédiaConstruct

 

 

 

Nos missions : 

o1     

Maîtres d’Ouvrages ?

Nous vous conseillons pour :

– Accompagnent dans le processus BIM

– Elaboration de cahiers des charges BIM

– Lancement de consultation D.C.E. BIM

– Elaboration de Charte BIM

o2   

Maîtres d’Oeuvre ?

Nous vous guidons pour :

– Rédaction de convention BIM

– Collaboration de Charte BIM

– Extraction des quantités en 3D

– Accompagnent processus BIM

– BIM 5D

o3 

Entreprises ?

Nous vous accompagnons dans :

– Formation au processus BIM

– BIM management

– Rédaction de convention BIM

– Extraction des quantités : gros-oeuvre,  terrassements, second-oeuvre, infrastructure…